Sortie à Fréjus le 12 juin

Une belle journée chaude s'annonçait ce dimanche 12 juin, ou 27 personnes étaient présentent pour cette sortie à Fréjus, destination Notre Dame de Jérusalem dite chapelle Cocteau.
Située dans le quartier de la Tour de Mare, colline des environs de Fréjus, cette chapelle privé conçue par Jean Cocteau, en collaboration avec l'architecte Jean Triquenot de Cannes, a été construite en 1961 et achevé en 1963 l'année de sa mort, actuellement c'est un site touristique. Sur un plan octogonal à un seul niveau avec des murs en grès vert, l'accès se fait au sud par trois portes en fer forgé décorées de vitraux.
La décoration intérieure de la chapelle est terminée par Edouard Dermit, fils adoptif de Jean Cocteau, les fresques murales et dessins s'articulent autour du thème de la Passion et de la résurrection du Christ. Jean Cocteau a même ajouté une petite touche personnelle pour laisser son empreinte sur la cène. Ce dernier est facilement reconnaissable parmi les apôtres, accompagné de Jean Marais, un ami de longue date.
Les vitraux font références aux chevaliers de l'Ordre de Saint-Sépulcre en mémoire de la grande croisade lors de la prise de Jérusalem au Moyen-Âge.
Le revêtement du sol avec la croix des chevaliers est la création d'un céramiste de la Tour de Mare.
Sur les murs extérieurs, l'ensemble de six dessins de Jean Cocteau mis en en mosaïque, évoquent les épisodes de l'ancien testament. Réalisés en pierres naturelles de surface irrégulière, cela crée de jolis contrastes et des reflets de brillance avec les détails en päte de verre de Murano. C'était une belle découverte, et une agréable visite sous un beau soleil estival.

Fresques et dessins

Mosaïques extérieures

Ensuite, direction le Cap Dramont ou se dresse le plus important sémaphore de Provence et à ses pieds s’étend l’une des plages principales du débarquement allié lors de la Seconde Guerre mondiale.
Nous prenons notre repas dans un restaurant du petit port du Poussaï, en face la mystérieuse île d'Or avec sa Tour crénelée de roches rouges.
La particularité du massif de l’Estérel est la couleur rouge de ses roches, rhyolites ou porphyres d'origine volcanique, ce sont des granites (datent de l’ère Primaire), l'estérellite ou Porphyre bleu de l'Estérel, d'origine magmatique c'est du basalte de couleur bleuâtre. Ces différentes couleurs font le charme et l’identité du cap Dramont cela donne l’impression de découvrir une autre planète...
Le porphyre contribue à donner des couleurs rouges aux paysages de l’Estérel le versant sud "tombe" sur la Méditerranée par des pentes raides. Nous continuons notre circuit par la route de la corniche d'or surplombant la côte rocheuse déchiquetée avec une vue magnifique sur les eaux turquoises de la mer. Nous remercions notre chauffeur pour sa conduite sur une route, touristique très étroite, surplombant les calanques de l'Estérel... Après tous ces beaux paysages nous reprenons l'autoroute à Mandelieu la Napoule pour un retour vers les 19h à Six-Fours.

Port du Poussaï, Tour crenelée sur l'île d'Or

Roches volcaniques rouges et roches magmatiques bleues ....